On air

Déclarations, petites phrases, souvenirs, chiffres : une journée à l’Evian Championship avec quelques championnes…

Amy Olson sur un air de revanche 

« J’ai vraiment mis plusieurs jours à digérer ma défaite ici l’an dernier sur le dernier trou. Et c’est parfois encore douloureux. Evidemment qu’à chaque fois que je vais prendre le départ à Evian, j’essaierai désormais de faire tourner les choses en ma faveur, contrairement à l’année passée. »

Mi Hyang Lee auteur de deux birdies et une eagle sur les trois derniers trous pour prendre seule la tête, à moins 10 :  

« Hier j’ai concédé mon seul bogey du jour sur le 18. Aujourd’hui, le tee de départ était un peu avancé, les possibilités de birdie plutôt bonnes. J’ai posé mon deuxième coup à 6 mètres à droite du drapeau. Et mon putt pour mon eagle n’était pas trop compliqué… » 

La « Panthère Rose » sur un air de faîte

Paula Creamer vainqueur à Evian en 2005 et de retour au premier plan sur le parcours savoyard ce jeudi. La dernière performance notable de l’Américaine dans un tournoi majeur remonte à 2014. Creamer s’était alors cette année-là classée septième à Evian. 

Stanford sur un air de blues

« Sécurité de l’emploi et jeu de golf sont deux éléments assez antinomiques », confiait, avec esprit, notre championne en titre Angela Stanford, dans sa conférence de presse d’avant tournoi. Reste que grâce à son succès l’an dernier à Evian, la joueuse américaine, en difficulté actuellement et pas qualifiée ce week-end, bénéficie d’une exemption sur le LPGA jusqu’à 2023. Stanford a donc un peu de temps devant elle pour retrouver son meilleur niveau.

Le chiffre : 64

Le meilleur score du jour, comme hier. Il a été réalisé par Hyo Joo Kim qui ne compte désormais qu’un coup de retard sur la tête.

MAJEURS
OFFICIELS

Suivez-nous