Revenir à la liste

Actualités

KPMG Women’s PGA Championship - Danielle Kang, magistrale

Partagez cet article

L'Américaine Danielle Kang, 24 ans, a fait feu de tout bois pour remporter dimanche soir le KPMG Women's PGA Championship. Cette première victoire sur le circuit américain, sa première en Majeur, lui permet d'accéder à la 18e place mondiale, sans pour cela bousculer la hiérarchie toujours emmenée par So Yeon Ryu.

Quelle performance lors de ce dernier tour du 2e majeur de la saison ! Avec ses 4 birdies d'affilée du 11 au 14, puis son ultime birdie au 18, Danielle Kang a montré à quel point elle voulait cette victoire. Elle l'avoue, le tournant du match a été ce petit putt de moins d'un mètre qu'elle a manqué sur le 10, concédant un des 3 bogeys de sa journée. " Je me suis dit que j'allais apprendre de ce faux-pas. Ensuite, j'ai enchaîné 4 birdies " explique la souriante Américaine. Son par sauvé sur le 16 grâce à un putt de plus de 6 mètres semble tout aussi important. Surtout quand sa principale adversaire n'est autre que la tenante du titre, Brooke Henderson. Au coude à coude avec la leader, la Canadienne n'a pas démérité, profitant du bogey de Kang sur le 17 pour asséner un birdie sur le même trou et se hisser à un coup. Malheureusement, son ultime birdie sur le 18 n'a pas réussi à forcer la porte du play off. Danielle Kang a répliqué par un dernier birdie elle aussi qui lui offre la victoire en 271 (-13), un coup devant Brooke Henderson.

Vainqueur de deux US Women's Open amateurs en 2010 et 2011, qualifiée à l'US Women's Open à l'âge de 14 ans, la révélation Kang est entrée enfin dans la cour des grandes. Elle rejoint So Yeon Ryu à la première place ex-aequo du Rolex Annika Major Award.

Derrière, Lexi Thompson, à la 7e place, semble bien isolée au sein de cette armada coréenne qui truste de la 3e à la 7e place. Côté tricolore, Karine Icher et Joanna Klatten partagent la 29e place. En haut de la hiérarchie mondiale, So Yeon Ryu (14e) conforte sa couronne, Ariya Jutanugarn qui ne passe pas le cut et Lydia Ko qui termine 59e n'étant pas en mesure de reprendre les rênes du Rolex Rankings.